Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Bienvenue à la SNHS

Installée sur les bords de Seine à Draveil depuis plus d’un siècle, la Société Nautique de la Haute Seine propose de multiples activités autour de la pratique de l’aviron qu’il s’agisse d’initiation, de perfectionnement ou de compétition, de randonnées le long de cours d’eau ou du maintien d’un patrimoine important de bateaux reflétant l’histoire de ce sport depuis le début du 20ème siècle.

L’aviron est un sport qui s’adresse à tous et à toutes à partir de 11 ans, c'est un sport complet.

L’esprit d’équipe, le dépassement de soi, la rigueur, la régularité et l’humilité sont les valeurs essentielles de notre activité purement amateur.

Enfin, il permet une pratique diversifiée pour tous types de publics grâce aux programmes particuliers santé et bien-être, handisport, fitness.

 

 

 

 

 

 

3 familles d'activités sont proposées par la SNHS

  • une activité nautique qui se déroule en milieu naturel principalement sur la Seine,
  • une activité en salle, sur un ergomètre c'est l’aviron Indoor,
  • des séances de préparation physique et de musculation organisées tout au long de l’année.

La SNHS en quelques chiffres

277 – le nombre de nos adhérents en août 2020, ce qui fait de nous le Premier club d’aviron de l’Essonne en nombre de licenciés.

3 – le nombre d’étoiles décerné par la Fédération Française d’Aviron (nombre maximal d’étoiles) pour la qualité de son encadrement et la diversité des activités proposées; avec les mentions complémentaires Santé et Handi-aviron.

40 – le nombre de bénévoles disposant d’une formation reconnue par la Fédération Française d’Aviron et en mesure d’encadrer vos activités.

75 – le nombre de bateaux qui vous attendent pour une pratique adaptée à votre niveau et à votre souhait (découverte, initiation, entraînement, compétition).

1912 – l’année de naissance de la Société Nautique de la Haute Seine. C’est la première société d’aviron de l’Essonne et probablement une de ses plus ancienne société sportive

L’aviron, un sport bénéfique pour la santé

Les bienfaits de l'aviron :

Sur le plan musculaire, l’aviron est un sport complet puisqu’il fait travailler tous les muscles : membres supérieurs, membres inférieurs, abdominaux, lombaires, etc.

Sport d’endurance, il ne présente que des avantages pour l’appareil cardio-vasculaire : il régularise ou fait baisser la pression artérielle, abaisse la fréquence cardiaque et améliore le rendement énergétique.

L’aviron est une activité assise qui va mobiliser de nombreuses masses musculaires, mais qui ne va pas induire d’accidents potentiels (absence de chocs).

Le rameur en salle est très indiqué chez les personnes en surcharge pondérale ou obèses, dans la mesure où il n’y aura pas de vibrations, donc pas de sollicitations des articulations,  comme dans un sport tel que la course à pied ou la marche rapide.

Au-delà de ses bienfaits physiques, l’aviron offre aussi à ses pratiquants le plaisir procuré par la sensation de glisse sur l’eau et par la découverte de parcours nature.

Au plan physique, la pratique de l’aviron : 

  • limite les traumatismes ostéo-articulaires et musculo-tendineux ;
  • mobilise l’ensemble des groupes musculaires (membres supérieurs et inférieurs, tronc) ;
  • stimule les organes impliqués dans la vue, l’ouïe et le toucher ;
  • améliore la condition physique en développant les systèmes cardio-vasculaire et énergétiques ;
  • améliore la psychomotricité : équilibre, coordination, synchronisation, orientation, etc.

Au plan psychologique et socio-éducatif, la pratique en club permet :

  • de rompre l’isolement par une pratique collective ;
  • de lutter contre la sédentarité en concrétisant des projets personnels ;
  • de retrouver une hygiène de vie saine et équilibrée.

 

Ce qu’il faut savoir avant de débuter

A quel âge peut-on commencer à ramer ?

Pas avant 11 ans (catégorie benjamin) mais on peut commencer à ramer à tout âge.

Quand commencer ?

La saison débute en septembre. Les séances d'initiation et d'apprentissage dès la rentrée scolaire permettent ainsi d'être prêt à faire des randonnées ou des compétitions au printemps suivant. Il reste toutefois possible d’accueillir des débutants tout au long de l'année ou bien d’organiser des stages spécifiques d'initiation.

Quelles sont les obligations à remplir avant de commencer à ramer ?

Etre capable de nager 25 mètres et de s'immerger.

Quel équipement faut-il pour ramer ?

L'été, un short et un tee-shirt sont suffisants. Une casquette ou un bandeau peuvent aussi être très utiles. Lorsque le temps est plus froid, il faut porter un pantalon de survêtement et un sweat-shirt. Les collants ou le cuissard de cycliste sont aussi très appréciés des rameurs. La règle essentielle est d'avoir des vêtements dans lesquels on est à l'aise. Il est préférable qu'ils n'aient pas de poches, le rameur pouvant s'y accrocher les mains pendant qu'il rame.

Dans la plupart des bateaux, on rame en chaussettes. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir de coûteuses  chaussures de sport qui vont rester pendant toute la sortie sur le ponton. Dans les bateaux de débutants une paires de chaussures de sport usagées conviendra parfaitement.

Dans quel bateau vais-je débuter ?

Le plus souvent, les premières sorties se font en yolette à quatre rameurs et un barreur. Ce sont des bateaux d'apprentissage stables, car assez larges, et qui ont les mêmes installations que les bateaux de compétition. Le fait d'avoir un barreur libère les rameurs de la gestion de leur direction : ils peuvent ainsi se concentrer plus facilement sur la pratique en elle-même.

Quelquefois, on utilise le Bateau Découverte ou le canoé qui sont des bateaux individuels très stables et très sûrs. Le rameur étant seul est mieux à même de comprendre les effets de ses actions dans le bateau. Il doit par contre gérer seul sa direction.

Est-ce que je vais tomber à l'eau ?

Les chutes à l'eau sont rares, mais pas impossibles. Les bateaux d'aviron utilisés pour la découverte et l'apprentissage sont plus larges que les bateaux de compétition et beaucoup plus stables. De plus, une fois le bateau équipé de ses avirons, ceux-ci agissent comme un balancier pour le stabiliser. Lorsque les rameurs tiennent fermement les avirons avec les palettes posées à plat sur l'eau, le bateau peut être assimilé à un trimaran et reste donc très stable.

Que faire en présence de péniches ?

Les règles de sécurité font partie de l’apprentissage de l’aviron. L’encadrement du club expliquera lors des sorties la conduite à tenir tant pour la trajectoire que pour la stabilité de l’embarcation à l’approche d’une péniche.

Est-ce que je serai seul sur le plan d’eau ?

Non. A chaque séance des bateaux motorisés accompagnent les rameurs, leur nombre est adapté à la séance, au type de bateau d’aviron et au nombre de rameurs. L’encadrement à bord des bateaux motorisés s’assure de la sécurité et conseille les rameurs. Sur une yolette le barreur est un bénévole, rameur confirmé.

Est-ce que l'on rame toute l’année ?

Oui. Seules des conditions défavorables (crues, fort gel, brouillard, orage) empêchent les sorties en bateau. Mais dans ce cas des activités de remplacement sont proposées (ergomètre, gymnastique, musculation).

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus